You are here: Home » Casinos » Un projet d’ouverture de plusieurs casinos terrestres à Paris est en suspend

Un projet d’ouverture de plusieurs casinos terrestres à Paris est en suspend

L’ancien préfet de la région Île-de-France Jean-Pierre Duport a monté un projet sur la construction de plusieurs casinos terrestres au plein centre-ville de Paris. Le projet porte donc son nom et est baptisé la mission Duport. Le développement du casino en ligne est maintenant en vogue en France tandis que celui du casino terrestre présente encore quelques difficultés. En effet, toutes les grandes villes du monde ne ressemblent pas à Las Vegas. Le projet Duport est encore en suspend actuellement à cause des différentes manifestations et requêtes des anti-casinos parisiens.

Qui sont les anti-casinos parisiens ?

Le projet de création de plusieurs casinos au coeur de ParisLe problème vient particulièrement de la municipalité d’Enghien-les-Bains. En fait, c’est la seule commune de la région de l’Île-de-France qui a déjà un établissement de plusieurs casinos terrestres. Tous les fanatiques de jeux d’argent et de jeux de hasard de la région se rendent donc à Enghien-les-Bains pour jouer. Or, si un tel établissement voit le jour au cœur de Paris, les effectifs d’Enghien-les-Bains diminueront certainement. Ainsi, le projet la mission Duport est une véritable menace non seulement pour le casino d’Enghien-les-Bains, mais également pour ses habitants. En effet, l’établissement emploie 700 personnes environ. Toutefois, certaines d’entre elles vont devoir perdre leurs emplois si le casino n’attire plus assez de clients. La plupart des joueurs de cet établissement viennent particulièrement de Paris. Mais pourquoi les Parisiens traverseront-ils encore la frontière pour jouer s’ils peuvent en profiter au cœur même de leur ville ? Il est également à noter que le casino d’Enghien-les-Bains rapporte les 11 % de la recette de la commune. Ainsi, Philipe Sueur, le maire de la ville déclare la guerre en s’exprimant dans la presse. L’attaque ne s’arrête pas là. Le secrétaire fédéral FEC FO du personnel du casino d’Enghien-les-Bains, Christophe Tirat déclare également la guerre dans les médias. Il entreprend de lancer une pétition en ligne contre ce projet. Il va donc inviter tous les Enghiennois de signer la pétition pour empêcher la réalisation de ce projet.

Qu’adviendra-t-il à la mission Duport ?

le projet doit se heurter aux anti-casinosLa municipalité de Paris n’a pas encore tranché sur le sujet. En effet, ce projet peut lui apporter une grosse somme de 15 à 20 millions d’euros par an. Jusqu’à présent, l’impact du projet est simplement négatif pour les observateurs. Il va causer la perte d’Enghien-les-Bains. La recette de la commune va chuter. Certaines personnes vont perdre leurs emplois. Ce n’est pas tout, les Parisiens risquent de devenir plus dépendants aux jeux d’argent. Aucune décision n’a pas encore été prise, mais les rumeurs révèlent que le projet sera à demi réalisé. Le projet ne va plus contenir plusieurs casinos terrestres, mais peut-être trois seulement. En plus, ces derniers ne devront pas être implantés dans le nord de la ville de Paris. En aucun cas, ils ne devront pas être à proximité de la commune de Val-d’Oise. On verra dans quelques jours la décision finale sur le rapport de Jean-Pierre Duport. Jusqu’à présent, les anti-casinos parisiens ne perdent pas espoir et continuent leurs manifestations pour empêcher la réalisation du projet Duport.